This petition seems to be finished, although you can still sign to show support.

Non à la prise en otage de l'environnement par Aquiris!

Zonde van de Zennetijd (version française ci-dessous)

Enkele weken geleden raakten Zenne, Rupel en Schelde zwaar verontreinigd. Aquiris, een dochteronderneming van de Franse groep Veolia Environnement, besliste eenzijdig de waterzuiveringsinstallatie van Brussel-Noord stil te leggen. Dat had dramatische gevolgen voor de drie Vlaamse rivieren waarin de helft van het Brusselse afvalwater terecht komt. Wat de redenen hiervan ook waren, voor het onverantwoord gedrag van het bedrijf bestaat er geen excuus. Aquiris zag er geen graten in om de hele regio ernstig te vervuilen, waarschijnlijk in een poging om tijdens de onderhandelingen met het Brussels Hoofdstedelijk Gewest sterker te staan.

Het voornemen van Aquiris om buiten haar contractuele verplichtingen de capaciteit van de waterzuiveringsinstallatie uit te breiden is bijzonder cynisch. Op die manier wil het bedrijf zich als 'redder' van de installatie profileren.

Het debat over Aquiris neigt nu in het klassieke communautaire afvalwater terecht te komen. Nederlands- en Franstaligen beheren hun gemeenschappelijke rivieren apart, wat op termijn onhoudbaar is. Nog erger is het feit dat een particulier bedrijf het zich door haar monopolie kan veroorloven het milieu als gijzelaar uit te spelen. Wij vragen het Brussels Hoofdstedelijk Gewest de volgende stappen te ondernemen:

* Aquiris zodanig te controleren dat een dergelijk schandaal zich niet meer kan voordoen.
* Alle omwonenden en beleidsinstanties van de betrokken rivieren bij het waterbeheer van de stroomgebieden te betrekken.

Op die manier kan de waterkwestie niet langer als communautair pasmunt dienen. De kwestie Aquiris bewijst dat het afstoten van een essentiële openbare dienstverlening naar de privésector niet zonder risico is.

***********************************************

Aquiris ou la preuve par l'exemple des dangers de la délégation d'un service public essentiel

L'arrêt de la station d'épuration de Bruxelles-Nord, décidé unilatéralement par Aquiris, filiale du groupe français Veolia Environnement, a eu et continue d'avoir des conséquences dramatiques pour les trois rivières flamandes dans lesquelles se déversent maintenant la moitié des eaux usées de la ville de Bruxelles, et pour tous leurs riverains. Quelles qu'aient été les raisons de cette cessation d'activités, elles ne sauraient excuser le comportement irresponsable de cette société qui a osé polluer gravement une région entière dans le but probable de faire monter les enchères dans sa négociation avec les services de la Région de Bruxelles Capitale pour décider qui devait assumer la responsabilité, et donc le coût, de dégager l'entrée de la station. La “sécurité” invoquée par l'exploitant pour justifier cet arrêt a bon dos. Son intention proclamée de rétablir le fonctionnement de la station et de se présenter comme sauveur allant “au-delà de ses obligations contractuelles” est particulièrement cynique: il pouvait très bien prendre ce genre de décision avant d'anéantir volontairement ses “années d'efforts pour assainir les eaux de la Senne, du Ruppel, de l'Escaut et d'autres rivières”.(1)

Le débat tend maintenant à épouser les lignes, classiques dans notre pays, de la querelle communautaire : les eaux usées bruxelloises ont pollué des rivières flamandes, reflet du cycle de l'eau qui se joue bien des frontières humaines. Ce débat est inévitable aujourd'hui mais sans doute pas le mieux adapté à la question qui nous occupe ici: quoi qu'il advienne de la Belgique, néerlandophones et francophones resteront voisins et continueront de devoir gérer ensemble leurs rivières communes. La question de savoir au nom de quoi une entreprise privée peut se permettre de prendre en otage l'environnement d'une région entière par le monopole qu'elle détient de la gestion d'un service public essentiel est beaucoup plus grave et ne doit pas être occultée. Nous demandons donc à la Région de Bruxelles Capitale de prendre les mesures qui s'imposent :

- Prendre le contrôle d'Aquiris pour que pareil scandale ne se reproduise pas.
- Associer démocratiquement l'ensemble des riverains des rivières concernées, et leurs institutions représentatives, à la gestion des eaux des bassins versants qui traversent la Région pour ne pas laisser la question de l'eau otage de nos querelles communautaires.



(1) Pollution Senne : la station d'épuration va être réactivée, RTL Info, 16/12/2009
http://www.rtlinfo.be/info/votre_region/bruxelles/293928/pollution-senne-la-station-d-epuration-va-etre-reactivee

Facebook   Twitter   Google +   Reddit   Email

Sign the petition

Last Signatures

  • 1593 days ago : ******** Emmanuel from Bruxelles Belgique
  • 2847 days ago : ******** Jacqueline from SAINT-LEGER (Lux) BELGIQUE
  • 2859 days ago : ******** Zoé from Bruxelles
  • 2859 days ago : ******** Xavier from Saint-gilles
  • 3088 days ago : ******** Dorothée from Bousval Belgique
  • 3099 days ago : ******** Doreen from Ixelles Belgique
  • 3102 days ago : ******** Anaïs from Bruxelles
  • 3118 days ago : ******** Marie-France from Bruxelles Belgique
  • 3124 days ago : ******** Nicolas from Corbais BE
  • 3136 days ago : ******** Thomas from Uccle Belgique
  • 3136 days ago : ******** Matteo from Saint-Etienne France
  • 3139 days ago : ******** johanna from bruxelles
  • 3143 days ago : ******** Timothée from Bruxelles Belgique
  • 3157 days ago : ******** Renaud from waterloo
  • 3160 days ago : ******** VANESSA from Vieux-Champagne France
  • 3170 days ago : ******** Steven from Ixelles Belgique
  • 3170 days ago : ******** Claire from Soignies Belgique
  • 3172 days ago : ******** Emmanuel from Bruxelles Belgique
  • 3172 days ago : ******** Zeyneb from Bruxelles Belgique
  • 3178 days ago : ******** Chloë from Baugnies Belgique
  • 3179 days ago : ******** Arnaud from Paris France
  • 3182 days ago : ******** dan from waarloos Belgique
  • 3192 days ago : ******** Laurence from Schaerbeek
  • 3194 days ago : ******** Jane from Bruxelles
  • 3194 days ago : ******** Pierre from Bruxelles