NON à la démolition PRÉCIPITÉE du Viaduc Reyers

Zie de Nederlandse vertaling op www.viaduc-reyers.org/nl/petitie.htm

Profitant de nos vacances, certains cherchent à détruire le Viaduc Reyers, prétextant que sa réparation coûterait 4 millions d’euros au lieu des 2 millions prévus.

Contrairement à ce qu’ils prétendent, ce serait une catastrophe pour le quartier Reyers. En effet, les 30.000 voitures qui y passent chaque jour sans feu rouge seraient alors redirigées vers le carrefour Reyers-Roodebeek-Diamant-Cerisiers, déjà saturé.

Cela créerait des embouteillages perpétuels, rendant notre quartier inaccessible et causant une pollution insupportable et un bruit bien supérieur à celui du viaduc. Le parking, déjà très insuffisant dans le quartier, serait amputé des plusieurs dizaines de places sous le viaduc, faisant fuir les commerçants. Les travaux prendraient des années, pendant lesquelles le quartier serait invivable. Et comme sur tous les axes à forte circulation (dont le Bd Général Jacques), la valeur de l'immobilier s'effondrerait.

Ce qu’ils ont aussi omis de nous dire, c’est :

- que la destruction du viaduc et son réaménagement provisoire sont estimés à 17 millions d’euros, soit plus de 4 fois plus cher que sa réparation ! Comment justifier cette dépense ?

- Qu’à cause des tunnels vers l'E40, une piste cyclable ne serait pas plus facile à ajouter qu'aujourd'hui.

- Que l'ascenseur du pré-métro en construction sous le viaduc devrait être déplacé... gaspillant l'argent public !

- Que nous perdrions les 58 places de parking sous le viaduc, dont 25 places réservées (handicapés, Cambio et autres).

- Que la station de Villo, récemment construite à grand frais, devrait être déménagée, ce qui devrait amputer le parking.

- Qu’un plan d’aménagement définitif devrait être étudié ; que lorsqu’il serait approuvé des travaux recommenceraient, avec de nouvelles nuisances et des dépenses supplémentaires de plusieurs millions d'euros. Ne serait-ce pas une précipitation irraisonnable ?

- Enfin, que des milliers d’automobilistes se rabattraient forcément vers les quartiers avoisinants en y détruisant leur tranquillité.


Nous sommes TOUS concernés par ce viaduc : riverains, voisins et Bruxellois en général.
La mobilité à Bruxelles ne peut être ainsi décidée dans la précipitation par quelques uns.
Avant toute décision, il faudrait une étude complète des alternatives, de leur coût et de leur impact sur le quartier Reyers et sur la mobilité bruxelloise, ainsi qu'une consultation populaire ou un référendum.

Cela prendra des années.
En attendant, le Viaduc Reyers est un moindre mal :
exigeons qu’on nous le répare au plus vite !


Retrouvez-nous sur : http://www.viaduc-reyers.org

Si vous soutenez notre action, faites-le nous savoir :
- envoyez-nous un email à comite@viaduc-reyers.org avec vos coordonnées, ou
- écrivez-nous à : Bd A. Reyers 159, 1030 Schaerbeek.